"Ca va très bien se passer… mais pas tout de suite"

, par  Alternatives Economiques

Au dernier jour du Forum social mondial (FSM) de Dakar, Bernard Salamand, le président du CRID, principale organisation française présente cette semaine, livre ses premiers éléments de bilan d’un forum qui, malgré ses difficultés organisationnelles et un sérieux retard à l’allumage, aura tenu son rôle de lieu de rencontre mondial entre mouvements sociaux.

Bilan du FSM avec Benard Salamand, président du CRID


Quel est votre sentiment à propos du FSM de Dakar ?

Après un premier débriefing au sein de la délégation française, on constate que les participants sont extrêmement contents de ce qu’ils ont vécu, pour eux, pour leur organisation et pour les perspectives ouvertes pour la construction d’alternatives au niveau mondial. Ils sont d’autant plus satisfaits que les difficultés logistiques étaient réelles, au point de peser sur la tenue même des activités.

Tout le monde l’a constaté mais paradoxalement cela a aussi aiguisé la curiosité des participants, les a attirés dans des endroits où ils ne comptaient pas aller et a provoqué des rencontres inattendus. Quelque part, le désordre est fécond. N’est-ce pas d’ailleurs aussi cela le monde demain : accepter du désordre pour obtenir de la curiosité, de la nouveauté ? J’avais prévenu en forme de boutade, au début du Forum : « ça va très bien se passer... mais pas tout de suite ». Et le slogan a fonctionné !

Lire la suite.

Voir en ligne : "Ca va très bien se passer… mais pas tout de suite"

Navigation

Suivez-nous

Sites favoris Tous les sites

0 sites référencés dans ce secteur