La délégation Crid au FSM Tunis

, par  CRID

Le CRID participe à la construction du « mouvement de solidarité internationale ». Dans ce mouvement, le CRID renforce les efforts d’élaboration de propositions d’alternatives aux modèles de développement actuels, en lien avec des partenaires du Sud et de l’Est. C’est en ce sens qu’il participe au processus FSM depuis son origine.

Pour le Forum Social Mondial de Tunis 2013, la délégation CRID est composée de 30 organisations et 86 partenaires du Sud et de l’Est.

Les rendez-vous de la délégation

25 mars
Après-midi : rencontre entre organisations de la délégation et leurs partenaires
Soirée : Séance d’ouverture avec les membres du comité d’organisation tunisien puis buffet et soirée festive

26 mars
Matin : Assemblée des Femmes
Après-midi : Marche d’ouverture du Forum Social Mondial

27 mars
Journée dédiée aux activités autogérées axées sur les révolutions du Maghreb/Machrek et les acteurs en lutte partout dans le monde 

28 mars
Journée dédiée aux activités auto-organisées de tous types (accès à l’eau, droit à l’éducation, question du genre, souveraineté alimentaire, culture de paix, migrations…)

29 mars
Matin et début d’après-midi : suite des activités autogérées de tous types
Après-midi (vers 15h) : Assemblées de Convergence

30 mars
Matin : Mise en commun des assemblées – Foire des Assemblées
Après- midi : Marche pour la Palestine et clôture du Forum
Soirée : Soirée de clôture – à confirmer.

Les organisations de la délégation du CRID

AARASD/ CORELSO
Altermondes
France Amérique Latine
CASI Maine et Loire
France Libertés
CASI Poitou-Charentes
FSU
CASI Vendée
IPAM
CCAS
les Amis de la Vie
CCFD – Terre Solidaire
les Amis de No Vox
CEDAL
les Petits Débrouillards
CGT
Maison des Citoyens du Monde
Cimade
Max Havelaar
Collectif éthique sur l’étiquette
Mouvement de la Paix
Confédération Paysanne
Oxfam France
Coordination SUD
Peuples Solidaires- ActionAid
DIEL
RECit
Emmaüs International
Réseau Foi et Justice Afrique Europe
Etudiants et Développement
RITIMO
Forum Citoyen pour la RSE
Secours Catholique

Les organisations partenaires

AARASD Association des Familles des Prisonniers et Disparus Sahraouis (AFAPREDEDESA)

Union des journalistes et écrivains sahraouis (UPES)

CCFD- Terre Solidaire : ABCDS ; Africa Diaspora Forum ; Alternatives Espaces Citoyens ; Alternative Information Center (AIC) ; Aresta ; Association pour le développement intégré de Minia ; APAD / REPPACT ; Baladna ; CENSAT AGUA VIVA ; CERN ; Cinéma et Mémoire ; COOPERACCION ; El Nahda, Association de la renaissance scientifique et culturelle ; EQUIP- Escola de Formação Quilombo dos Palmares ; Espacio Sin Fronteras ; FEC – Fundación ecumenica de Cuyo ; FED ; MAP Foundation ; OPTIMISTI ; Rencontre et Développement ; Réseau des jeunes en action pour la paix (REJA) ; SPP (Surplus People project) ; KWAT Kachin Women Association of Thailand ; PAIPS.

CGT : Centrale Syndicale du Secteur Public (CSP) ; Confédération Syndicale des travailleurs du Mali (CSTM) ; Dignité ; CGT Tchad ; CGTM - Confédération des travailleurs de Mauritanie ; CGT Bangladesh.

CIMADE : Alternatives espaces citoyens AEC ; Association Mauritanienne des Droits de l’Homme (AMDH) ; Association Malienne des Expulsés AME ; Association Nigérienne pour la Défense des Droits de l’Homme (ANDDH) ; ARACEM : Association des Refoulés d’Afrique Centrale au Mali ; Caritas Gao- Maison des Migrants ; Caritas Maroc ; CARITAS NOUADHIBOU ; Convention de la société civile ivoirienne (CNSCI) ; GADEM (Groupe antiraciste d’accompagnement et de défense des étrangers et migrants) ; Ligue Algérienne pour la défense des droits de l’homme LADDH ; Point d’Accueil pour réfugiés et immigrés (PARI) ; Rencontre et Développement (CCSA) ; Réseau migration et développement REMIDEV (ancien Groupe de travail migration et développement du CONGAD - Conseil des organisations non- gouvernementales d’appui au développement).

Confédération Paysanne : CNOP ; UNAC

Coordination Sud : LUNGOS Liaison Unit Of Non Governmental Organisations ;
CONGAD Conseil des Organisations Non Gouvernementales d’Appui au Développement ; Associação Brasileira de ONG ; Asociación Chilena de Organismos No Gubernamentales Asociación Gremial ; VANI-Voluntary Action Network India.

DIEL  : Association Nord Tambaoura (ANT)

France Amérique Latine : Association des Bartolina Sisas ; Plateforme haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif (PAPDA).

FSU  : Confédération Syndicale Autonome

IPAM  : AMDH (Vie associative) ; HCA Azerbaïdjan ; ORC Tuzla ; Al Shehab.

Oxfam  : AcDev ; AEC (Alternative Espaces Citoyens) ; COSEPRAT ; Organisation pour le Droit à la Santé et au Développement (ODSAD FASO)

No Vox : ADDAD.

Petit Debrouillards : Petits Débrouillards Cameroun ; Petits Débrouillards Sénégal ; Petits Débrouillards Brésil ; Petits Débrouillards Maroc.

Réseau Foi et Justice : Réseau foi et Justice Cameroun

Ritimo  : Ciranda ; Hypatia ; Lorea

Secours Catholique : CODAS-Caritas Douala (Comité Diocésain des Activités Sociales Caritas de l’Archidiocèse de Douala) ; Secrétariat Catholique Ethiopien ; Diocèse de Torit ; Service Jésuite aux Migrants Mexique ; CARITAS ALGÉRIE ; CARITAS MAROC ; Mission Catholique de Nouadhibou ; El Nahda ; Intercultural Youth Dialogue Association (IYDA) membre de la Plateforme Egyptian Youth Federation (EYF) ; PHR : Physicians for Human Rights.

Thématiques portées par le CRID et ses membres au FSM de Tunis

Les principaux thèmes ci-dessous recouvrent les axes majeurs de mobilisation du CRID et de ses membres pour le FSM de Tunis. Ces thématiques résultent d’un travail de mise en commun des réflexions de chacun des membres de la délégation CRID avec leurs partenaires, et d’un accord pour mettre en avant ces thématiques au FSM 2013. Cependant, de nombreuses autres thématiques seront abordées, vous trouverez le détail de celles-ci dans le tableau des thématiques de la délégation :

PDF - 16.3 ko
Liste des activités des membres de la délégation

Jeunesse, démocratie, citoyenneté, femmes

Ces thèmes sont au centre de la définition même des processus des forums sociaux mondiaux qui est un espace de convergence de mouvements dans le respect de leur diversité. Cet espace s’appui sur différents mouvements notamment de femmes, de jeunes, etc. Il a pour ambition de renouveler la conception de la démocratie et de la citoyenneté.
Les activités de la délégation autour de cette thématique visent à questionner la place notamment des jeunes et des femmes dans la construction d’un vivre-ensemble et d’une citoyenneté. Cela sera abordé autour de plusieurs enjeux, notamment celui de trouver des formes de mobilisations innovantes favorisant la participation de ces acteurs, mais aussi des outils permettant de briser les tabous et stéréotypes.

Migrations

Pour la liberté de circulation et d’établissement de toutes et de tous, plus particulièrement des migrants et des demandeurs d’asile, des personnes victimes du trafic humain, des réfugiés, des peuples indigènes, originaires, autochtones, traditionnels et natifs, des minorités, des peuples sous occupation, des peuples en situation de guerre et conflits et pour le respect de leurs droits civils, politiques, économiques, sociaux, culturels et environnementaux.
La question des migrations internationales est abordée à travers de la plateforme « Des Ponts pas des Murs ». Elle a identifié les questions de droits des migrants, et notamment de dépénalisation de droits de séjour, du rapport entre migration et développement, des migrations environnementales et de la gouvernance mondiale des migrations, notamment de la liberté de circulation. Ces questions seront abordées dans l’espace « migration internationales » et dans deux assemblées de convergences.

Transition écologique, économique et sociale

La transition écologique, économique et sociale s’est dégagée comme une réponse à la crise structurelle à partir du Forum Social Mondial de Belém. Il s’agit d’une triple crise – crise du néolibéralisme, crise des modes de production et de consommation donc du système capitaliste, et crise civilisationnelle - qui résulte d’une remise en cause des rapports entre espèce humaine et nature, et donc de la modernité dominante. La transition écologique, économique et sociale implique deux propositions :

  • Celle d’une nécessaire rupture par rapport au modèle de développement dominant
  • Celle de la stratégie pour passer de ce modèle à l’invention de nouveaux modèles Cette transition s’appui sur l’approche des mouvements sociaux et citoyens à travers les luttes et résistances, la définition de politiques publiques et la mise en place d’alternatives politiques. Ce thème traversera tous les débats du FSM.

Les nouveaux modèles de développement

La nécessité de nouveaux modèles de développement ou plutôt de transition sociale découle de la critique des modèles dominants. Dans les forums sociaux mondiaux, s’est imposée l’idée d’une nécessaire alternative. L’orientation stratégique d’un modèle de transition social alternatif qui s’est dégagé est celle de l’accès aux droits pour tous : droits civils et politiques, droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux. Dans les forums sociaux mondiaux, il existe un accord profond sur le rejet du modèle néolibéral dominant dont la rationalité est celle de la subordination au marché mondial des capitaux qui se concrétise par les programmes d’ajustement structurels. Le débat est ouvert entre les propositions de modèles de régulation publique nationale et internationale dites néo-keynésiennes, accompagnées de redistribution sociale. C’est la voie d’une rénovation interne en profondeur du capitalisme. L’autre pole du débat est celui d’une alternative plus radicale, celle de la transition écologique, économique et sociale qui mettrait l’accent sur le dépassement de la dominante productiviste, incompatible avec la crise écologique.

Les questions de spiritualité et émancipation

De très nombreuses activités autogérées seront organisées autour des religions et du rapport entre politique et religion. Certaines concernent plus la question de l’islam politique, d’autres celles des théologies de la libération, d’autres celle du rapport entre religion et civilisation. Sera proposé à l’ensemble de ces activités, d’organiser une assemblée de convergence sur la question de religion et émancipation, incluant notamment la question de l’islam politique. Cette assemblée pourrait discuter du lancement d’une initiative pour 2014 ou 2015 : celle d’un forum mondial sur religion et émancipation et/ou sur l’islam politique, en fonction des débats qui auront lieu à l’Assemblée de convergence.

Voir aussi le programme complet du FSM : http://www.fsm2013.org/programme

Navigation

Suivez-nous

Sites favoris Tous les sites

0 sites référencés dans ce secteur