France Libertés participera pleinement au FSM de Dakar

, par  France Libertés

Pendant le Forum Social Mondial de Dakar, une partie de l’équipe de la Fondation se rendra sur place pour animer et participer à différents ateliers. Au-delà d’un rendez-vous altermondialiste incontournable, France Libertés souhaite profiter de cette semaine pour faire avancer autant les projets de terrain que les idées qu’elle défend.

France Libertés a toujours participé aux Forums sociaux mondiaux. En effet, un rassemblement d’acteurs de tous les continents pour définir un nouveau modèle de société ne peut que nous attirer.

C’est dans ces moments-là que les acteurs de la société civile peuvent se mettre d’accord et réaliser des propositions, la Charte des Porteurs d’Eau n’est qu’un exemple parmi d’autres de cette dynamique.

Au cours de ces réunions nous avons pu rencontrer ou découvrir certains de nos partenaires. Nous avons tout à gagner à débattre et échanger pour réussir à construire le « vivre ensemble ». Et c’est de plus en plus important alors que la pensée unique devient de plus en plus forte, que la spéculation continue de creuser les écarts économiques entre les plus riches et les pauvres, que les entreprises faussent les règles et que le capitalisme fou continue de détruire petit à petit la planète. Il devient donc urgent de définir un autre modèle.

Notre monde est en crise, crise écologique, crise économique, crise financière et sociale et elles sont loin d’être terminées. Tant que le capitalisme sauvage continuera d’exister, tant que nous ne réussirons pas à dépasser ce modèle qui place le bénéfice de quelques-uns au détriment de l’ensemble des autres, nous verrons se succéder ces crises systémiques qui font l’histoire de la société des marchés et qui laissent sur le carreau des millions de personnes.

Pourtant, malgré ce que beaucoup de décideurs veulent nous faire croire, il y a d’autres solutions pour faire évoluer la société, pour replacer l’homme au cœur du système et pour rendre à l’argent sa vraie place : celle d’un outil d’échange.

Ce rassemblement c’est avant tout cela : trouver et valoriser des solutions, proposer d’autres systèmes, montrer par l’exemple que parfois, l’homme sait remettre l’économie à son service. Alors oui, France Libertés participera à ces débats, à ces projets, à ces propositions, parce que c’est notre rôle et que l’ensemble de ces événements a pour objectif de proposer un nouveau modèle de société. Mais ce principe ne peut être valable que confronté à la réalité du terrain, c’est pourquoi, durant cette semaine, la Fondation animera ou co-animera trois ateliers : deux sur la thématique de l’eau, notamment sur la politique de l’accès à l’eau et sur le Forum Alternatif Mondial de l’Eau (FAME), et un sur la thématique du droit des peuples à disposer de leurs propres ressources au travers de la lutte contre la biopiraterie.

Nous allons donc profiter de cette occasion pour travailler sur le FAME, pour en définir les objectifs et les méthodes et pour établir une base de travail commune qui nous permettra de faire de cet évènement un grand moment d’échanges et de propositions au niveau mondial pour faire évoluer le droit à l’eau pour tous. Ce forum sera aussi l’occasion pour nous de rencontrer, de discuter avec des partenaires Africains impliqués dans la construction d’un réseau de réflexion sur l’eau. C’est en discutant avec eux que nous réussirons à apporter un discours contradictoire à celui des multinationales qui prétendent trop souvent parler en leurs noms et en ceux de leurs intérêts.

Enfin, nous voulons rassembler une partie des acteurs des 12 projets « Eau » que France Libertés finance, et qui peuvent illustrer les exemples de bonnes pratiques en matière de gouvernance. C’est notamment en valorisant leur travail, en mettant en avant ce que nous appelons la bonne gestion, que nous pourrons répondre aux détracteurs qui affirment que le privé est seul capable d’assurer la gestion de l’eau et son accès pour tous.

Dans le cadre du Collectif pour la Lutte contre la Biopiraterie, la Fondation espère sensibiliser l’ensemble des participants aux problèmes que pose cette thématique récente. Les réseaux internationaux de lutte contre la biopiraterie ont vocation à s’étendre, nous devons trouver des acteurs et permettre à d’autres populations de comprendre le danger. Ces rencontres seront sans doute l’occasion d’identifier également de nouveau cas de vols de propriétés intellectuelles ou de dépôts de brevets illégaux et donc de proposer des solutions aux populations concernées.

Le droit des peuples à disposer de leurs savoirs et de leurs ressources est l’un des fondements de l’action de France Libertés. Il nous semble essentiel d’intégrer cette notion dans le cadre d’une société altermondialiste et donc d’imposer notre plaidoyer pour une réglementation internationale dans le cadre du Forum Social Mondial.

Nous serons présents sur d’autres ateliers, sur les ressources et les droits des peuples par exemple, ou dans le cadre des projets déchets et citoyenneté pour apprendre, comprendre et transmettre.

Cette semaine sera riche, et nous essayerons de transmettre en direct un maximum d’informations et de comptes-rendus pour permettre à l’ensemble des citoyens de comprendre les enjeux et les débats qui se dérouleront à Dakar.

Navigation

Suivez-nous

Sites favoris Tous les sites

0 sites référencés dans ce secteur