Qu’est-ce que c’est ?

Le Forum Social Mondial est né à l’initiative d’acteurs des sociétés civiles du Sud, notamment du Brésil, pour faire entendre des voix alternatives au moment où se réunit chaque année le Forum Economique Mondial de Davos.

Le FSM a ainsi été dès son origine un espace où s’exprime la contestation de l’ordre économique néolibéral représenté par les Institutions Financières Internationales (Banque Mondiale et FMI) et l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC). Il s’inscrit dans la continuité des mobilisations contre l’OMC en 1999 à Seattle, ou de la mobilisation contre le G8 à Gênes en 2002, et se retrouve autour du slogan désormais célèbre : « un autre monde est possible ».

Le FSM est le premier événement global porté par des sociétés civiles du monde entier, élaboré pour se dérouler au Sud, avec pour objectif le rassemblement de citoyens et d’organisations de la société civile qui se retrouvent pour discuter et proposer des alternatives au système dominant.

Si le FSM est né au Brésil, à Porto Alegre en 2001, le processus s’est développé dans de nouvelles aires géographiques. Il est aujourd’hui porté par des acteurs de tous les continents :
- Forums régionaux : Forum social africain, Forum social maghrébin, Forum social des Etats-Unis, Forum social européen, Forum social des Amériques…
- Forums thématiques : Forum social des migrations, Forum social de l’éducation, Forum droit à l’alimentation et souveraineté alimentaire…


LES PRINCIPES CENTRAUX DE LA CHARTE

- Le FSM est un espace ouvert, qui permet la confrontation d’idées, l’élaboration d’alternatives à la mondialisation néolibérale, ainsi que la décision d’actions.
- Un des principes fondateurs du FSM est l’horizontalité. Ainsi, il n’y a pas de hiérarchie entre les acteurs, ni de porte-parole du processus. Le principe ayant permis de prioriser depuis son origine la recherche d’ouverture et l’horizontalité est celui de l’auto-organisation des activités par les participants du forum.


QUI PARTICIPE AU FSM ?

Appartenant à la société civile à divers titres, on retrouve : mouvements sociaux, ONG, syndicats, mouvements paysans, universitaires, organisations d’églises, médias alternatifs… Ils ne doivent pas appartenir à un groupe armé, ni représenter un parti politique.


LES 10 EDITIONS DU FSM

- 2001 / 2002 / 2003 : Porto Alegre (Brésil)
- 2004 : Mumbai (Inde)
- 2005 : Porto Alegre (Brésil)
- 2006 : FSM polycentrique à Bamako (Mali) / Karachi (Pakistan) / Caracas (Venezuela)
- 2007 : Nairobi (Kenya)
- 2008 : Journée mondiale d’action
- 2009 : Belém (Brésil)
- 2011 : Dakar (Sénégal)

Suivez-nous

Sites favoris Tous les sites

0 sites référencés dans ce secteur