Utopia démocratie sanitaire…

Un projet de démocratie dans les relations sanitaires, médicales, biomédicales, ne peut signifier uniquement écouter le ressenti du patient, l’informer sur les pathologies dont il ou elle est atteint.e, reconnaître les expertises techniques développées par des associations de patients et de familles, ou encore alerter sur les iniquités et inégalités d’accès aux soins.

La médecine en société ne peut être abordée que par à-coups, mentionnée qu’en tant qu’exemple dans des discussions sur l’environnement, la cohésion sociale ou le développement.

- > De là, considérer la santé comme étant un domaine techno-scientifique à part entière nous permettrait d’avancer sur la voie d’une démocratie sanitaire.

Comme sont critiquées des « recherches participatives » sur les OGM ou étudiés les « savoirs informels » dans l’espace numérique, envisageons d’aller à la rencontre des modèles coopératifs dans les sciences biomédicales et sanitaires pour qu’une re-construction politique nette et large du champ de la santé et de la biomédecine soit possible.

Comment la demande sociale en matière de responsabilité, d’autonomie, de liberté, de justice dans le domaine de la santé est formulée, entendue, intégrée par ses acteurs ? Comment la participation des citoyens, des individus, dans le domaine de l’éthique de la santé et de la biomédecine, est annoncée, mise en œuvre ou non ? Comment les implications sociales de certaines avancées, de certains usages, de certaines dynamiques de la biomédecine actuelle sont pensées, construites, contestées ?

Il s’agit notamment de dépasser la question d’une participation aux décisions thérapeutiques individuelles dans une re-définition de la relation soignant-soigné.

L’enjeu est de poser véritablement la question des différentes formes de savoirs de la biomédecine en société et des significations d’une participation à la recherche biomédicale et aux orientations sanitaires de nos sociétés.

L’atelier « Santé, bioéthique et démocratie » du Forum mondial sciences et démocratie s’inscrit dans cette perspective-ci de démocratie sanitaire.

Pour cette première année de mise à l’agenda :

- > Quels états des lieux ? Au-delà des diversités locales, quels déterminants communs globaux ? Quelles organisations, mobilisations et initiatives ? Quels obstacles et quelles réussites ?


Rendez-vous le 23 mars à la Faculté des SHS de Tunis, bd du 9 avril 1938, pour le FMSD.

Contact pour cet atelier-FMSD et cet axe de mobilisation :

Adeline NÉRON : a.neron(at)lespetitsdebrouillards-idf.org
Membre de l’Association Française des Petits Débrouillards

Voir en ligne : http://www.fmsd-wfsd.org/fr/sante-e...

Navigation

Suivez-nous

Sites favoris Tous les sites

0 sites référencés dans ce secteur