Des forums sociaux aux Occupy

, par  Attac

L’un des enjeux de ce forum social mondial, c’est de parvenir à faire le lien entre les acteurs de l’altermondialisme des années 2000 et les « nouveaux » mouvements de la décennie qui s’ouvre. Les acteurs des révolutions et insurrections en cours au Maghreb, au Mashreq comme au Proche et au Moyen-Orient seront bien entendu au cœur de ce forum. La première journée est même dédiée aux activités qu’ils organiseront.

L’un des enjeux de ce forum social mondial, c’est de parvenir à faire le lien entre les acteurs de l’altermondialisme des années 2000 et les « nouveaux » mouvements de la décennie qui s’ouvre. Les acteurs des révolutions et insurrections en cours au Maghreb, au Mashreq comme au Proche et au Moyen-Orient seront bien entendu au cœur de ce forum. La première journée est même dédiée aux activités qu’ils organiseront.

Il s’agit également de construire des échanges, et pourquoi pas des perspectives d’actions communes avec les acteurs des mouvements et dynamiques des Indignés, d’Occupy Wall Street, de Y’En a Marre, du « Printemps Érable », des étudiants chiliens, etc. Plusieurs rencontres communes ont déjà eu lieu, dans lesquelles Attac a été directement impliquée. Ainsi, au Sommet des peuples (Nice, automne 2011), plusieurs dizaines d’Indignés, quelques militant-e-s d’Occupy Wall Street et Occupy London ou encore de Y’En a Marre avaient tenu de longues assemblées, aux côtés de Tunisien-ne-s et d’Égyptien-ne-s. Les échanges se sont prolongés, quoique de manière plus restreinte, lors du Forum de Porto Alegre (janvier 2012) préparatoire au Sommet des peuples de Rio +20.

Le comité d’organisation du FSM de Tunis s’est engagé à faciliter la participation massive des acteurs et actrices de ces mouvements. Un programme assez dense est ainsi prévu, sous diverses « bannières » - Global Square, ou encore InterOccupy.

Ainsi, chaque jour que durera le forum, une assemblée ouverte permettra à « tous les Tunisiens et tous les participants au FSM de discuter de leurs luttes quotidiennes pour la dignité ». D’autres ateliers sont également prévus :

- une session sur les outils collaboratifs et les medias libres,
- une session sur les techniques et méthodes de facilitation des réunions et des assemblées fonctionnant par consensus,
- une discussion sur les liens entre ces « nouveaux » mouvements et les « formes syndicales des pays de la périphérie », dont l’ambition est de préfigurer un éventuel réseau qui s’inspirerait de l’expérience des Wobblies (Industrial Workers of the World : www.iww.org).

De son côté, Attac France organise un séminaire intitulé « Des Forums sociaux aux Occupy : un altermondialisme 3.0 ? » qui permettra de prolonger ces discussions, et s’inscrit, plus globalement, dans les débats actuels sur le futur du FSM et de son Conseil International. Ces ateliers et assemblées s’inscrivent tous dans la dynamique « Tunis étendu », il sera donc possible de les suivre à distance.

Voir en ligne : Industrial Workers of the World

Navigation

Suivez-nous

Sites favoris Tous les sites

0 sites référencés dans ce secteur