Une éducation altermondialiste ?

, par  RECIT

Le Réseau des Écoles de Citoyens (RECit) est né à l’occasion du Forum Social Mondial de Porto Alegre, en 2002, autour d’un questionnement : « comment préparer des hommes et des femmes à être acteurs de leur propre vie et citoyens d’un monde solidaire ? ». A la suite de Nelson Mandela, nous pensons que « l’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde ». Du 26 au 30 mars 2013, une délégation de RECit, composée de six personnes, militant-e-s et salariées, sera présente à Tunis pour participer à cet élan vers la construction d’une citoyenneté mondiale.

Quelles révolutions éducatives ?

La question éducative nous semble intrinsèquement liée au FSM par sa forme, en tant qu’espace de rencontres et de formation, et par sa vocation citoyenne. Pour autant, avec le recul, elle est très peu abordée explicitement, en dehors de champs identifiés comme l’accès au droit à l’éducation.
Existe-t-il une « éducation altermondialiste » ? Quel en serait le contenu ? Et, surtout, quelle en serait la pédagogie ? En quoi le FSM transforme-t-il nos pratiques éducatives ?
D’une manière plus générale, le mouvement altermondialiste a-t-il vocation à éduquer le monde ? Si oui, comment peut-il le faire sans se positionner comme expert, et reproduire ainsi les schémas de domination des consciences que nous dénonçons ?
Trois ateliers pour parler d’éducation

C’est l’ensemble de ce questionnement que porte RECit, en lien avec d’autres organisations, au sein du FSM, notamment à travers notre participation à trois ateliers :

Éducation non genrée
Le féminisme au sein des alternatives anti-systèmiques : échange entre des femmes des différents régions du monde
Jour : 28 - Slot : 2 - Salle : A1

RECit rejoint un atelier proposé par la Marche Mondiale des Femmes, invitant des femmes participant au FSM, surtout celles organisées dans des mouvements de femmes et/ou des mouvements sociaux, à partager leurs analyses et propositions d’actions. Les campagnes menées par nos mouvements, à savoir la Campagne contre la violence envers les femmes menée par la Via Campesina, les analyses et actions face à la dette et aux politiques d’ajustement structurels entreprises par le CADTM et les quatre champs d’action de la Marche Mondiale des Femmes (travail des femmes, biens communs et services publiques, violence envers les femmes, paix et démilitarisation) serviront de points de départ aux échanges et discussions.

Éducation à la citoyenneté
Éducation au Développement et à la Solidarité Internationale : vers de nouveaux paradigmes ?
Jour : 29 - Slot : 2 - Salle : G109

"L’éducation est un levier puissant pour changer le monde" (Nelson Mandela) Depuis 10 ans, nous vivons une période de déconstruction des principes et enjeux qui entourent le champ de l’éducation. Éducation populaire, éducation "à" (l’environnement, la solidarité internationale), éducation "vers" (l’émancipation, la liberté). Cette déconstruction nous oblige à nous réapproprier la notion de citoyenneté, dans une optique de "décolonisation" de nos esprits, vers la construction d’une citoyenneté mondiale ?
Des croisements auront lieu entre cet atelier et celui porté par le CCFD-Terre Solidaire sur le thème : « Mobilisation de la jeunesse et éducation à la citoyenneté : réflexions et échanges entre acteurs de quatre continents » (Les 27 et 28 - Slot : 1 - Salle : A. Annabi).

Éducation des jeunes
L’engagement des jeunes au Québec, en France, en Belgique (Communauté française de Belgique) et en Tunisie. Comment les jeunes prennent possession de leur vie, de leur destin, de leur société, de leur monde ? Témoignages concrets et partage d’expériences.
Jour : 27 - Slot : 2 - Salle : Mini A. 201

À travers des exemples d’engagement citoyen concrets, des jeunes du Québec, de France, de Belgique (Communauté française de Belgique) et de Tunisie chercheront à démontrer comment ils peuvent se confier eux-mêmes la responsabilité de la construction d’un monde plus juste et solidaire. L’activité prendra la forme de témoignages et d’échanges d’expériences. Une large discussion sera ouverte afin d’explorer les pistes de collaborations internationales afin de pérenniser ces initiatives.

Le FSM : un espace à butiner...

Depuis toujours, des expériences porteuses d’émancipation, de responsabilité et de relation aux autres se développent de par le monde. L’objectif de RECit est de faire connaître, valoriser ces expériences « au-delà du cercle des convaincus », pour lutter contre le fatalisme, et montrer que non seulement « un autre monde est possible », mais que les germes de cet autre monde sont déjà présents, et grandissent autour de nous.

Le « butinage » d’expériences sera donc au programme de notre délégation, dans de nombreux espaces de ce FSM, et notamment :

  • le 3e Forum Mondial des Médias Libres (http://www.fmml.net/)
  • l’atelier « Relier les points - harmoniser les agendas de la jeunesse » avec EYES (http://theevent2013.wordpress.com/)
  • le projet Reporters citoyens avec Altermondes
  • l’animation d’éducation à la solidarité internationale « Vivre en Palestine » par la Plateforme des ONG pour la Palestine
  • les activités sur les femmes, le rapport entre politique et religion...
  • dans la rue ! avec la conférence gesticulée « Com­ment nous avons engagé la sor­tie de l’Anthropocène » par Désiré Prunier
  • … et dans de nombreux autres lieux !

Suivez en direct le FSM sur le site recit.net !

Navigation

Suivez-nous

Sites favoris Tous les sites

0 sites référencés dans ce secteur