« La bande dessinée est un moyen de sensibiliser les citoyens »

, par  Altermondes

Ghazoua Ltaief, 23 ans, étudiante en 5ème année d’école d’ingénieurs en biologie industrielle à Tunis et aujourd’hui bénévole à TOUENSA, une association qui cherche à promouvoir la citoyenneté à travers la Bande Dessinée. Elle considère que la société civile a un rôle à jouer dans la société tunisienne, notamment à travers des engagements associatifs.

Propos recueillis par Presylia Alves

Ghazoua Ltaief

Quel est l’objet de l’association TOUENSA ?

Ghazaou Ltaief : TOUENSA a été créée après la révolution tunisienne. Elle tend a développer la citoyenneté à travers la BD. Notre association cherche surtout a soutenir les jeunes pour qu’ils prennent leurs places en s’engageant. Nous pensons qu’il faut trouver le temps de s’engager dans la société civile et ne pas laisser la politique changer seule les choses. La société civile a un rôle à jouer ! Pour ce faire, nous avons différents types d’initiatives, comme le Bus citoyen qui fait le tour des villes tunisiennes pour développer l’éveil à la citoyenneté. Sur ce projet, il y a plusieurs associations tunisiennes qui se sont regroupées, notamment ACT (Association citoyenne tunisienne), SAWTY, Femme et Dignité et UTIL (Union des Tunisiens pour la liberté).

Votre association insiste beaucoup sur l’importance du vote, pourquoi avez-vous choisi cet axe ?

G. L. : Nous avons constaté, juste avant le 23 octobre, à l’occasion de la première élection démocratique, que les gens n’étaient pas habitués à voter. Ils ne savaient pas comment cela allait se passer. Il fallait leur expliquer et les convaincre de l’importance du vote, mais en toute neutralité. Nous n’étions pas là pour les pousser à voter pour tel ou tel politique. 200.000 personnes ont été sensibilisées dans l’ensemble des régions tunisiennes. Nos projets d’aujourd’hui tournent autour de la vigilance constitutionnelle. Le Bus va désormais se préparer pour les prochaines élections qui devraient normalement avoir lieu en octobre.

Et quel est le rôle de la BD ?

G. L. : La BD est en réalité un moyen de sensibiliser les citoyens. Elle est aussi un moyen pour leur dire de se réveiller et de devenir responsables de leurs droits ! Je pense qu’il est nécessaire que les citoyens soient conscients de leurs devoirs et aussi qu’ils comprennent leurs limites. La société ne peut pas fonctionner avec les lois de la jungle. Il faut que les gens réapprennent à se respecter les uns les autres et comprennent l’utilité de travailler pour le pays. Le travail digne, même s’il n’est pas répandu, ne doit pas empêcher d’être actif.

Qu’est ce que le Forum peut apporter à votre association ?

G. L. : C’est une très bonne occasion pour développer nos associations. Hier, à la marche, c’était beau. Nous étions unis. C’est une façon de montrer la Tunisie autrement. Pour les associations, le Forum est l’occasion de rendre visible leur travail, de les mettre en relation. Et de réduire le fossé entre la population et les associations tunisiennes. Cela permet également d’échanger nos expériences et de nous ouvrir aux autres. Après la marche, j’ai dîné avec des jeunes d’une association canadienne, avec qui nous avons décidé de monter un projet dès la fin du Forum social mondial.

Voir en ligne : Altermondes propose une couverture quotidienne du FSM de Tunis et forme des jeunes à l’écriture journalistique : découvrez le projet "Reporters transméditerranée"

Navigation

Suivez-nous

Sites favoris Tous les sites

0 sites référencés dans ce secteur