Et les 98 %

, par  David Delhommeau, Ritimo

FSM de Tunis, jeudi 21 mars. J’ai repéré un atelier dont le titre et la brève présentation sont attrayants, comme une réponse à la question principale que l’on se pose après deux jours de forum.

Et les 98 %
Réfléchir à nos stratégies, sortir de « l’entre-nous » et mobiliser plus largement pour changer le rapport de force face aux 1% qui dominent le monde.

Evidemment, cet atelier m’attire comme un aimant ! Organisé par le CEDAL (centre d’étude de la démocratie en Amérique Latine), il a lieu dans une petite salle bondée dans laquelle nous nous entassons sur des tables, des chaises et à même le sol. L’ambiance est joyeuse, aidée en cela par un groupe de québecois joyeux et .... motivés pour accueillir le prochain FSM en 2015.
Au milieu de l’attroupement se trouve Chico Withaker (activiste brésilien co-fondateur du FSM), surpris de voir autant de monde. Il introduit la question en précisant que le titre de l’atelier fait référence aux 99 % du mouvement d’occupy et ses 1 % qui détiennent les leviers du pouvoir économique et politique à l’échelle mondiale. Les autre 1 % sont les activistes que nous sommes. Reste donc les 98 % dont nous savons qu’une partie non-négligeable est proche de nos idées mais ne sait pas comment s’engager.

La parole est ensuite distribuée dans la salle et la succession de témoignages des uns et des autres indique une forte conviction que nous devons désormais sortir de "l’entre-nous" pour toucher ces 98 %. Les interventions sont pour la plupart illustrées par des chiffres (25 % des Etats-Uniens sont critiques vis-à-vis de leur modèle de développement) et des expériences d’un "vivre autrement" qui doivent être valorisées pour diffuser que d’autres "way of life" sont possibles.
On mentionne le "discours de la servitude volontaire" de La Boétie, l’ouvrage "De notre servitude involontaire" d’Alain Accardo (éditions Agone), des interactions à mettre en place pour développer les prises de consciences des 98 % et des rapports de force sur lesquels agir pour inverser les tendances...

Les différentes interventions sont toutes positives, constructives... Personne pour imaginer que l’entreprise est impossible. Tout à coup, il n’est plus question de construire un autre monde mais de le vivre, là, ici et maintenant !! Les échanges se poursuivent, plus optimistes les uns que les autres. Pour conclure, il nous faut dégager quelques lignes d’actions... Les prises de paroles convergent pour beaucoup d’entre elles sur le projet d’organiser une communauté mondiale des alternatives, en montrant par l’exemple comment il est possible de vivre autrement. Une éducation par l’exemple pour convaincre ! Nous promettons de nous retrouver très vite, via notamment le blog 98percent.net dont il est proposé qu’il devienne l’espace boîte à idée pour développer notre action vers les 98 %.

Voir en ligne : Blog "et les 98 %"

Navigation

Suivez-nous

Sites favoris Tous les sites

0 sites référencés dans ce secteur