Des paysans privés de leur terre en Afrique

, par  Politis

Dès le premier jour du forum social mondial, les opérations de transactions des terres africaines étaient dénoncées. « Il ne s’agit pas seulement d’un problème d’accaparement de terre, mais bien d’accaparement de vies ! » s’insurge Ana Maria Suarez, de la Foodfirst Information and Action Network, réseau d’Information et d’Action pour le droit à se nourrir.

Des paysans, souvent analphabètes, se voient proposer des contrats de location de leur terre pour des durées allant jusqu’à 100 ans. Les accords sont d’une grande opacité mais il semble que la promesse soit la mise en place de programmes de développement. « Les paysans sont en compétition, et les familles en danger. Sur 7 millions d’hectares cultivables au Sierra Leone, 5 millions sont déjà loués ou vendus ! Les habitants ne pourront plus survenir à leur besoin en nourriture » affirme Lansana Hassan Sowa, à la tête d’un comité d’éducation Sierra Leonais. (...)

Voir en ligne : Lire la suite sur Politis.fr

Navigation

Suivez-nous

Sites favoris Tous les sites

0 sites référencés dans ce secteur